mercredi, mai 29, 2024

À ne pas manquer

Acheter du CBD en Suisse : quel taux de THC ?

La Suisse est un pays internationalement reconnu pour son prendre soin du secteur du cannabis. Nous reconnaissons en particulier un degré exceptionnel de tolérance envers les consommateurs et les production de produits dérivés de qualité. cannabidiol (CBD), est donc particulièrement mis en avant. Cependant, le cannabis n’est pas au sens strict, non légal sur le territoire suisse. Qu’en est-il de la situation réelle des CBD en Suisse ? Que dit la loi et quelle place occupe réellement ce marché chez nos voisins ? C’est l’objet de cet article.

Cannabis et CBD en Suisse : ce que dit la loi

Suisse-drapeau-montagne

En Suisse, le CBD est parfaitement légal

Selon droit suisseet comme dans beaucoup d’autres pays, le le cannabis est considéré comme un stupéfiant. L’Office fédéral de la santé publique le classe comme tel depuis 1951, date marquant son interdiction. Plus précisément, l’OFSP reconnaît dans ses textes légaux l’existence de plus de 400 composés chimiques dans la plante de chanvre. Parmi eux, seul le tétrahydrocannabinol, ou THC, est reconnu comme stupéfiant. autres cannabinoïdescannabidiol en tête, sont donc clairement exclus puisqu’il ne produit pas pas d’effet psychoactif comparable.

Selon l’OFSP, le cannabidiol n’est pas soumis à la loi sur les stupéfiants. A ce titre, la législation du CBD en Suisse est proche de celui que l’on peut avoir en Europe, que ce soit la France, la Belgique, le Luxembourg ou d’autres membres de l’UE. Le gouvernement fédéral considère également que la recherche existante n’a pas n’apporte pas suffisamment d’éléments pour statuer sur ses effets. Cependant, un médecin suisse peut prescrire des médicaments contenant du cannabis.

Quel taux de THC dans le CBD suisse ?

Consommation-CBD-Suisse-usage-personnel

Pour un usage personnel et en quantité limitée, consommer du cannabis en Suisse présente peu de risques

Dans tous les cas, les produits dérivés du cannabis contenant moins de 1% de THC ne relèvent pas de la loi sur les stupéfiants. Tant que les niveaux de cannabinoïdes sont contrôlés, le Les produits riches en CBD sont donc parfaitement légaux en Suisse. Cultiver, industrialiser et la commercialisation du cannabidiol est donc légale.

Plus précisément, les produits contenant moins de 1% de THCmais riche en cannabidiol peut être librement vendu et consommé. Cela concerne bien sûr des produits tels que les huiles CBD, les gélules et les cosmétiques CBD. Bien que propice à différents modes d’utilisation, le Fleurs de cannabis CBD sont principalement fumées sous forme de joints. Considérée comme nocive pour la santé, cette la méthode de consommation n’est pas interdite. Il est donc possible de vendre, acheter ou fumer légalement du CBD en Suisse.

Officiellement interdits, les produits contenant plus de 1% de THC en Suisse sont toutefois soumis à une certaine tolérance. Un adulte adulte encourt ainsi une amende de 100 francs suisses (environ 92 euros) en cas de consommation de cannabis. Cependant, la loi prévoit ne pas sanctionner les détenteurs de marijuanaà condition que leur possession ne dépasse pas 10 grammes. Au-delà, une amende pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison est à prévoir. Cependant, les différents cantons ne sont pas alignés sur les questions liées au cannabis et continuent d’appliquer des procédures différentes. Le haschisch, ou résine de chanvre, est en revanche totalement interdit, quelle que soit sa teneur en THC.

Poids du marché du cannabis en Suisse

Une étude menée conjointement par Addiction Suisse, l’Ecole des sciences criminelles (Unil) et Unisanté a mis en évidence une consommation annuelle de cannabis d’environ 40 à 60 tonnes sur le sol suisse. Ces chiffres, revus à la baisse par rapport aux estimations passées, confirment toutefois la première place du cannabis sur le podium des substances illégales les plus couramment utilisées.

Début 2020, le marché du cannabis est donc estimé entre 340 et 500 millions de francs suisses (318 à 468 millions d’euros). Apparemment importants, ces chiffres sont néanmoins à rapprocher de ceux des autres stupéfiants. D’autant qu’ils sont à revoir à la baisse lorsqu’il s’agit de revenus purs (220 à 325 millions de francs suisses, soit 206 à 304 millions d’euros). A titre de comparaison, la cocaïne coule pour 500 millions de francs (468 millions d’euros) chaque année, heureusement pour une consommation dix fois inférieure à celle du cannabis.

Développement du marché du CBD en Suisse

Obtenir du CBD en Suisse n’est pas une tâche difficile. Souvent appelé cannabis légal Ou juste chanvre sur l’étiquette des produits qui en contiennent, il est facile à avoir. Il n’est pas rare de trouver une boisson au cannabis aromatisée au supermarché du coin ou cigarettes pré-roulées dans les distributeurs automatiques. Il faut dire qu’avec l’assouplissement de la loi en 2016, le nombre de fabricants de produits CBD enregistrés en Suisse sont passés de 5 début 2017 à plus de 500 début 2018.

La présence d’un concurrence substantielle a plusieurs effets sur le marché. Premièrement le richesse de l’offre permis, contrairement à certaines limites que le Canada peut par exemple respecter, répondre pleinement à la demande. Cette demande, très forte au départ, s’est aussi progressivement stabilisée. L’offre a donc fini par le dépasser. Conséquence logique dans ce pays mû par un marché très ouvertde nombreux magasins spécialisés dans la vente de cannabidiol ont fermé quelques mois seulement après leur ouverture.

Le produit a cependant profité de la situation pour se démocratiser et se faire largement connaître du grand public. Pas seulement Le CBD suisse est devenu un produit très courant dans son pays, il bénéficie également désormais d’une aura internationaleencouragé parsavoir-faire des fabricants suisses Sur le terrain.

Radiation de CBD suisse pour l’exportation

Produits-CBD-Suisse

Le CBD en Suisse est la vedette de nombreux produits qui déferlent désormais sur toute l’Europe

Principale conséquence de la multiplication des producteurs suisses de CBD, la le produit est maintenant mieux connu, et disponibles en quantités trop importantes pour le marché national. En plus d’une qualité désormais reconnue, le CBD suisse a également connu une baisse de prix importante en quelques années seulement.

Le marché local étant complètement saturé, La Suisse s’est alors tournée vers ses voisins européens, France et Italie en tête. Quelques adaptations ont cependant été nécessaires puisque le taux de THC autorisé est 5 fois plus élevé que dans le reste de l’UE (1% contre 0,2%).

Cette configuration unique contribue à rendre CBD Suisse l’un des plus connus et répandus en Europe.

Articles populaires