samedi, avril 13, 2024

À ne pas manquer

Cannabis CBD dans le houblon ? La saga cannabidiol de l’été

Tout a commencé en 2018 avec un webinaire dans lequel un scientifique renommé a présenté le houblon comme la principale source mondiale de CBD autre que le cannabis. En parallèle, il présentait les premiers produits créés avec de l’huile de CBD issue du houblon… et leurs bienfaits. Tout s’est ensuite compliqué avec la publication, au printemps 2019, d’une enquête niant la véracité desprésence de cannabis CBD dans le houblon.

Il aura fallu quelques mois pour que tout traverse l’Atlantique et bouscule le petit monde du cannabis light européen dans ce qui s’impose déjà comme la saga de l’année dans l’industrie. Alors, info ou intox ? Weedy a mené sa contre-enquête.

Cannabis CBD dans le houblon : est-ce possible ?

Le CBD du cannabis pourrait être présent ailleurs que dans le cannabis

Le CBD pourrait être présent ailleurs que dans le cannabis

Quel est le point commun entre une petite clope et une bonne bière ? A priori, pas grand chose. Cependant, il existe des similitudes entre les deux usines qui fabriquent chacun de ces produits. Cannabis THC et houblon ont en effet un certain nombre de points communs. Ceux qui ont déjà goûté aux deux ne seront donc pas surpris d’apprendre, au vu des similitudes entre leur goût, leur odeur et même leur apparenceque les deux espèces botaniques appartiennent à la même famille : Les cannabacées.

La structure moléculaire du houblon est donc très proche de celle du chanvre. Ils partagent également un certain nombre de terpènes communs, tels que le bêta-pinène (connu pour son odeur de sapin et ses propriétés antiseptiques), le myrcène (terreux et épicé) et l’alpha-humulène (notes boisées, herbacées et terreuses). De nombreuses études tendent également à prouver l’existence de phytocannabinoïdes (cannabinoïdes d’origine végétale) ailleurs que dans le chanvre, ou en tout cas de cannabimimétiques. Ces molécules, très proche des cannabinoïdes, ne sont pas au sens strict. Cependant, ils se rapprochent suffisamment pour activer notre système endocannabinoïde (SEC) et donc ont des effets similaires à ceux du cannabis sur notre corps.

C’est bien sûr sur ces éléments, scientifiquement prouvés, que toute l’affaire repose. A froid, l’existence de cannabis CBD dans le houblon n’est donc pas si difficile à croire, même pour des connaisseurs du milieu ayant, à défaut d’une formation scientifique, une solide connaissance de la botanique et des cannabinoïdes.

Huile de houblon CBD : vrai faux produit miracle ?

Les plantations de houblon et de chanvre se ressemblent parfois étrangement

Les plantations de houblon et de chanvre se ressemblent parfois étrangement

Alors l’huile de CBD saut : produit miracle ou licorne ? Retour sur les rebondissements de l’affaire.

28 juin 2018. Un webinaire est publié sur le site Web de Kannaway, commercialisant des produits légaux dérivés du cannabis. C’est une entreprise qui se définit comme la première société de vente directe de cannabis cotée en bourse aux États-Unis.

La page du webinaire a depuis été supprimée de leur site Web, mais nous avons pu en voir une copie.

Le Dr Bomi Joseph prétend être le premier scientifique à avoir formulé la composition chimique du CBD extrait du houblon. Le but du webinaire est de présenter l’histoire de la première source mondiale de CBD sans cannabis, dans le but de promouvoir la nouvelle gamme d’huile de houblon de la marque.

2. Enquête sur PotNetwork News : la recherche a été falsifiée

22 février 2019. Le magazine PotNetwork News publie une enquête indiquant que le professeur Joseph a menti. Son titre ? Un rapport d’enquête de PotNetwork News : Le CBD « dérivé du houblon » de Bomi Joseph était une alternative au cannabis qui changeait le monde, combattue par Isodiol et Medical Marijuana Inc. Mais il a menti sur sa découverte – et son identité.

Ou en français : Un rapport d’enquête de PotNetwork News : CBD » dérivé de houblon Par Bomi Joseph était un alternative révolutionnaire au cannabis pour lequel Isodiol et Medical Marijuana Inc. Mais il a menti sur sa découverte – et son identité.

Tout est dans le titre.

3. Poursuite contre le journaliste à l’origine de l’enquête

Juillet/août 2019. En août 2019, l’enquête publiée par le magazine en ligne est retirée. Une nouvelle page prend alors sa place, expliquant que, manque de preuves, les allégations contre le professeur Bomi Joseph ne peuvent être confirmées et que l’article est donc retiré du site (il est cependant toujours disponible sur le site de l’éditeur, Brandon Dorfman). La rédaction du site présente également ses excuses au scientifique, en même temps qu’elle déclare retirer tous les commentaires imprimés à son sujet et celui de ses recherches.

Étonnant après l’enquête longue et détaillée qui a dû demander de nombreuses heures de recherche et d’écriture à leur équipe.

Il s’avère qu’entre-temps, la société Peak Health Center, travaillant avec Medical Marijuana, Inc. (société mère de Kannaway) sur le projet, a déposé une plainte contre le journaliste à l’origine de l’enquête. PotNetwork, Brandon Dorfman. Leur motif ? L’article serait diffamatoire et ne servirait en aucun cas un motif journalistique. Au contraire, le magazine aurait aimé nuire aux intérêts commerciaux de Peak Center puisqu’il propose également la vente de produits dérivés du cannabis.

Pour la peine, ils ne réclament rien de moins que 10 millions, les dommages estimés causés par la publication. Juste ça.

4. Licenciement : perte du procès contre le journaliste dénonçant la supercherie

Novembre 2019. La juge fédérale de Californie Virginia K. DeMarchi rejeter la plainte en diffamation. Le tribunal estime qu’il n’y a pas suffisamment de preuves des pertes subies par Peak Health Center, mais seulement des allégations trop vagues d’opportunités commerciales perdues.

En conclusion : Cannabis CBD dans le houblon, ou pas ?

Jusqu'à preuve du contraire, le houblon ne révolutionnera pas le marché du CBD

Jusqu’à preuve du contraire, le houblon ne révolutionnera pas le marché du CBD

On n’en saura certainement pas plus dans un avenir proche, sauf si la saga judiciaire repart pour une tournée outre-Atlantique, ce qui ne devrait pas être le cas puisque le délai de recours est désormais passé. Sur la base de preuves scientifiques établies, Cependant, il ne semble pas (encore ?) possible d’affirmer en 2020 que le CBD puisse être extrait en quantité du houblon.

La société commercialisant le produit parle dans sa communication officielle de « CBDx™ », une marque déposée qu’elle décrit comme du cannabidiol extrait d’une source qui n’est ni le chanvre ni le cannabis. Strictement sensu, qui est donc connaître exactement CDB.

À suivre !

Et si vous vous inquiétez du sort de ce pauvre journaliste à l’origine de l’enquête, rassurez-vous, il est, à l’heure où j’écris ces lignes, rédacteur en chef des différents sites du magazine pour lesquels il a enquêté. Un bon coup de pub peut parfois valoir quelques ennuis juridiques.

Articles populaires